Oxygénothérapie et BPCO

  • Publié le
  • Par Martijn - Oxigo
  • 0
Oxygénothérapie et BPCO

Article de blog sur la BPCO et l'oxygénothérapie.

La BPCO est associée à la bronchite chronique et l’emphysème pulmonaire. Il s’agit d’une maladie sous-diagnostiquée. Beaucoup de personnes sont atteintes d’une BPCO sans le savoir, même si les symptômes de cette maladie ont souvent un impact énorme sur la vie quotidienne. Un traitement par oxygène (oxygénothérapie) propose une solution pour les patients BPCO. Lisez ce qui suit pour tout savoir sur la BPCO et l'oxygène !

 

 

Les symptômes de la BPCO

Un taux de saturation en oxygène entre 95 % et 100 % est considéré comme normal. Chez les patients BPCO, la saturation en oxygène est souvent plus faible. Ils souffrent d’un manque d’oxygène dans le sang causé par un dysfonctionnement pulmonaire. Ce manque d’oxygène peut entraîner un essoufflement, une toux sévère et la fatigue. Parfois, la tension artérielle dans les poumons augmente et affecte d’autres organes tels que le cœur. Le pneumologue peut prescrire une oxygénothérapie pour diminuer les symptômes causés par un manque d’oxygène.

 

 

BPCO : traitement

La BPCO est une maladie chronique. Il est cependant possible de soulager les symptômes et d’améliorer la qualité de vie. Vous trouverez les facteurs essentiels pour atteindre ce but ci-dessous :

 

Le traitement de la BPCO

- Arrêter de fumer : La principale cause de la BPCO est le tabagisme (dans plus de 85 % des cas). Arrêter de fumer est donc hyper important. Le tabagisme nuit également à l’efficacité des traitements de la BPCO.

- Les médicaments pour soulager les symptômes : La prise de médicaments liquides avec un nébuliseur (aérosol) joue un rôle important dans la vie des patients BPCO.

- La kinésithérapie respiratoire ou la réhabilitation respiratoire : Les séances de kiné vous aident à mieux vivre avec votre insuffisance respiratoire. Les dispositifs médicaux comme les entraîneurs respiratoires sont très utiles pour travailler sa respiration.

- L'oxygénothérapie : Un traitement par oxygène permet de combattre le manque d’oxygène dans le sang. Pas besoin d’aller à l’hôpital pour y bénéficier. En principe, les patients BPCO utilisent de l’oxygène à domicile ou lors de leurs déplacements.

 

 

La BPCO et un traitement par oxygène

L’objectif principal de l’oxygénothérapie est diminuer les symptômes comme l’essoufflement et la fatigue. L’oxygène pur peut compenser le manque d’oxygène dans le sang. Beaucoup de patients BPCO bénéficient d’une meilleure qualité de vie – voire d’un prolongement de leur espérance de vie – grâce à l’oxygénothérapie. Il n’est cependant pas possible de guérir de la BPCO. Un traitement par oxygène vise uniquement à réduire les symptômes de cette maladie chronique.

 

 

« Il n’est pas possible de développer une addiction à l’oxygène. »

 

 

La BPCO et l’oxygénothérapie à domicile

Dans les premiers stades, la plupart des patients sont sous oxygène la nuit. Il est normal d’utiliser de l’oxygène de jour comme de nuit quand la maladie progresse. Un concentrateur d’oxygène stationnaire (concentrateur d’oxygène fixe) filtre l’azote de l’air ambiant et délivre de l’oxygène pur. L’oxygène entre dans les voies respiratoires de l’utilisateur en passant par la rallonge et les lunettes nasales. La plupart des concentrateurs stationnaires ont un débit de 5 litres par minute maximum. Par contre, les concentrateurs d’oxygène à haut débit (concentrateurs high flow) peuvent délivrer

jusqu’à 10 litres d’oxygène par minute. Les concentrateurs stationnaires fonctionnent sur secteur. Il est donc recommandé d’avoir une bouteille d’oxygène chez soi pour pouvoir continuer son oxygénothérapie en cas de panne de courant.

 

 

L’oxygénothérapie et les déplacements

Concentrateurs d'oxygène portables

Il est tout à fait possible de continuer votre traitement par oxygénothérapie lorsque vous faites vos courses ou lorsque vous partez en vacances. Beaucoup de patients BPCO utilisent une bouteille d’oxygène lors de leurs déplacements. Heureusement, il existe désormais des concentrateurs d’oxygène portables : des appareils légers et compacts que vous portez en bandoulière ou sur le dos. Il est beaucoup plus confortable de partir avec un concentrateur portable qu’avec une bouteille d’oxygène. Tous les concentrateurs portables que vous trouverez dans notre boutique en

ligne ont été homologués par la FAA (Federal Aviation Administration). Vous pouvez donc emporter votre concentrateur à bord d’un avion et l’utiliser pendant le vol. Il est pourtant recommandé de contacter votre compagnie aérienne à l’avance. Renseignez-vous sur les conditions. Emportez toujours des batteries chargées.

 

 

Combien de litres d’oxygène faut-il pour une personne atteinte de BPCO ?

Chaque utilisateur d’oxygène a ses propres besoins spécifiques, adaptés à la maladie dont il souffre et au stade de la maladie. Votre pneumologue sait vous prescrire le débit d’oxygène dont vous avez besoin. La plupart des utilisateurs sont à 1 ou 2 L/min, parfois un peu plus et parfois un peu moins. Quand la BPCO progresse, le débit d’oxygène augmente aussi. Il est recommandé de mesurer le taux de saturation en oxygène de temps en temps durant votre traitement, avec un oxymètre de pouls. Le taux de saturation n’augmente-t-il pas ? Dans ce cas-là, vous avez peut-être besoin de plus d’oxygène par minute. Il est également possible que vous souffriez d’un autre problème médical.

 

 

Avez-vous des questions sur votre état de santé ? Contactez un médecin ou appelez l’hôpital ! Nous ne sommes pas des docteurs nous-mêmes. Nous ne sommes ni autorisés à vous diagnostiquer ni à vous fournir des conseils de santé.

 

 

Quels sont les avantages de l’oxygénothérapie ?

La BPCO et l’oxygène sont liés l’un à l’autre. Un traitement par oxygène peut considérablement augmenter votre qualité de vie. Beaucoup d’utilisateurs d’oxygène sont moins souvent essoufflés et deviennent plus actifs grâce à leur thérapie. Le bonheur est fait de petites choses et ce sont précisément ces choses-là que l’oxygénothérapie rend possible : le jardinage, les randonnées en nature, les jeux de golf avec votre conjoint(e)… Ou franchissez-vous le pas et décidez-vous de faire un long voyage farniente ?

 

 

Concentrateur d'oxygène portable

 

 

Relativement peu d’effets secondaires

L’oxygénothérapie a heureusement peu d’effets secondaires, à condition que le débit d’oxygène soit adapté au patient. Un débit trop élevé peut causer des maux de tête. Par contre, un débit trop faible nuit à l’efficacité de la thérapie. Les concentrateurs stationnaires et les bouteilles d’oxygène sont à « débit continu » et fournissent ainsi un apport constant en oxygène. Ce flux constant peut entraîner un dessèchement de la muqueuse nasale à long terme. Utilisez-vous de l’oxygène chaque jour ? Dans ce cas-là, vous êtes le plus susceptible de développer le nez sec. Un humidificateur peut soulager l’irritation si l’on prend en compte l’hygiène. Un gel nasal hydratant à base d’eau est également utile pour résoudre ce problème. En conclusion : il n’est pas possible de développer une addiction à l’oxygène.

 

 

Surmonter le choc

L’oxygénothérapie peut entraîner la tristesse et le stress. Il est normal de se sentir mal au début, mais il est important d’accepter la situation et de continuer sa vie. Prenez le temps qu’il vous faut pour surmonter le choc et faites appel à un professionnel de santé (médecin, psychologue, etc.) si vous avez besoin d’aide. Avez-vous des questions sur les concentrateurs d’oxygène ? Contactez-nous directement ! Nous sommes heureux de vous aider.

 

 

La sécurité avant tout

Il est absolument déconseillé de fumer durant l’oxygénothérapie, pour des raisons de sécurité et pour l’efficacité de la thérapie. L’oxygène accélère la combustion. Avertissez vos proches et demandez-les de ne pas fumer près de votre matériel de production d’oxygène (concentrateur d’oxygène, bouteille d’oxygène ou dispositif d’O2 liquide). La cuisinière au gaz, les bougies chauffe-plats et les bougies peuvent être dangereuses aussi. Il est d’ailleurs recommandé de placer un fusible de sécurité entre les lunettes nasales et la rallonge. L’utilisation d’un tel fusible est obligatoire dans plusieurs pays. N’utilisez jamais de gel, de pommade ou de crème à base d’huile ou de graisse pour soulager la sécheresse du nez. Optez toujours pour un produit à base d’eau.

 

 

Pour aller plus loin :

 

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée